lundi 29 septembre 2014

La carte de Grammont avec tous les postes permanents

Voici la carte tous postes de l'entrainement de Mercredi dernier.

La carte n'est plus très à jour mais les postes (poteaux avec poincons) sont toujours là.


Pour info, le poteau du poste 50 n'est plus là.

Pour l'impression, voici le lien vers le PDF : Ici le pdf

dimanche 28 septembre 2014

Résultats de l'entrainement à Grammont

Les résultats ont été un peu compliqués à dépouiller, j'espère donc ne pas avoir fait d'erreur.

J'ai compté 5 min de pénalités par balise manquante.
Et j'ai annulé la balise mal placée au niveau de l'arbre, et celle qu'on ne pouvait pas voir derrière le grillage.


Ce qui donne:
  1. Philippe Gomis et Cédric en 1h09 et 2 balises manquantes, soit 1h19 au total
  2. Hubert en solo, en 1h19 et une seule balise manquante, soit au total 1h24
  3. David et Phil, en 1h10 et 3 balises manquantes, donc 1h25 au final
  4. Céline et José en 1h27 et une seule balise manquante également, donc 1h32
Sans oublier les participants sur une seule partie du relais, sur une carte partielle, ou en mode découverte:
  • Cécile
  • Jean-Philippe
  • Jérémy & Stéphane
  • Delphine & Aurélie

Merci à tous d'être venus.
Rendez-vous le mercredi 8 Octobre pour le prochain entrainement.... qui cherche toujours preneur pour l'organisation.

jeudi 4 septembre 2014

Echapée belle

Cet été, quand Maria m’appelle et me propose de faire le relai de l’Echappée Belle avec elle, je savais que ça allait être dur, mais ça me faisait un super objectif pour la fin de l’été et un bon entraînement pour le 100miles…Pour les relais : c’est vite vu ! Je prends le premier relais de 62km(5000m de D+) et elle fait les 85 km suivants (5800m de D+).

Vendredi 29 aout, 5h45 du matin à Vizille, 700 coureurs (dont 650 solos)  attendent le briefing (et le bulletin météo) de l’organisateur…En gros : soyez prudents et allez-y tranquille, ca va être dur…surtout qu’il y a de l’orage en fin d’aprem !

Le départ est donné à 6h, ça part à Mac2 dans le village puis tout le monde est vite calmé : au 6ème kilomètre, on a déjà fait 900m de D+ sur un sentier suffisamment large pour que chacun trouve sa place dans le « peloton »…Pas un bruit, juste les souffles des coureurs partis trop vite et les cliquetis des bâtons…

Passé le foyer de ski de fond, on nous envoie sur des petits sentiers de montagne sublimes (avec des girolles au milieu des rhodo..mais là, j’ai pas le temps de les ramasser), le soleil se lève sur le lac Achard, on serpente de col en col jusqu’au refuge de la Pra où je prends le temps de me ravitailler correctement, ranger la frontale et c’est reparti !

On attaque la partie « montagne » : finie l’herbe verte des alpages, place aux pierriers et aux névés…Le ciel s’est bien ennuagé, le brouillard a enrobé les sommets, la montée vers la croix de Belledone est supprimée pour raison de sécurité : ça m’arrange bien, on est au 30ème km (3000m de D+) et j’en ai déjà plein les pattes…



Je me traîne jusqu’au refuge Jean Collet (40ème km) où j’apprends que Marianne (la copine qui nous a hébergé et qui fait aussi le relais) a deux bonnes heures d’avance sur moi ! Coup de boost, il me reste encore 20 bornes, 2000m de D+, j’avance tant bien que mal jusqu’au pied du col de la Vache. Et là, misère : un espèce de rampaillou interminable, droit dans la pente, dans un pierrier où faut chercher les balises…j’en peux plus, heureusement, deux gévaudathloniens qui m’ont reconnu, sont juste devant moi, ils avancent pas mal et ça m’aide à grimper ce put### de col ! Merci David et Vincent !


Il est 18h30, je suis oxy, il me reste 10km de descente (ou presque) pour rallier l’arrivée, j’appelle Maria pour lui dire que c’est bon, je lui donnerai le relai avant la tombée de la nuit ! La bonne blague…c’était sans compter sur les cailloux de Belledone…c’est la misère, le temps passe mais les km ne défilent pas aussi vite que prévu, je redouble d’efforts et je m’accroche à un petit jeune. J’en  peux plus des cailloux, des racines, je craque : les  belles pistes larges de la Gardiole me manquent, je passe mes nerfs et ma déception ( la nuit tombe petit à petit…va falloir sortir les frontales) en râlant ! 20h40…On entend au loin les animations de la station de Pleynet et là : enfin…une belle piste qui descend vers la station, avec le jeune, on accélère !  Estelle et Christophe sont venus à ma rencontre…je les agresse presque pour savoir exactement combien de distance il nous reste à parcourir ( ça confirme bien que je n’ai plus aucun mental en fin de course…va falloir bosser ça d’ici 6 semaines), on arrive au taquet sur le parking où je file le relai à Maria , j’ai rempli mon contrat il est 21h02, j’ai mis 15h pour faire 60km et 5000m de D+

Maria mettra moins de 18h pour sa partie, c’est une machine de guerre, elle aura eu le brouillard, la nuit et la partie la plus technique (avec cordes), mais à chaque ravito,
une énergie et une cadence imperturbable ! Chapeau bas la miss, c’était un vrai plaisir de participer à cette belle aventure avec toi !

La suite : ma sœur et mon beau frère m’ont totalement prise en charge, ramenée à Grenoble, et requinquée pour que je puisse être efficace le lendemain matin aux cotés de Maria! Ça c’était cool !

Le massif de Belledone est sublime, l’Echappée Belle est vraiment un trek/trail original et magnifique, les organisateurs nous ont fait découvrir plein de jolis lacs, de petits cols, de refuges perchés, de passages hors sentiers…mais que de dénivelé à avaler et de cailloux à enjamber pour les admirer !


Sélectionnez un fichier